Esprit de conquête avec: Antoine-Olivier Pilon

Voici le récit d’une aventure éphémère entre le photographe Manny et l’acteur montréalais Antoine-Olivier Pilon. Ils ont chargé la voiture et se sont dirigés vers une destination très chère à Antoine.

L’idée ? Passer une soirée exaltante où deux mondes se rencontrent pour créer la photo parfaite.

Avant de se lancer, la paire s’est donnée rendez-vous à la toute nouvelle maison d’Antoine pour discuter autour un verre d’Hennessy. Ils parlent de tout et de rien, effleurant le sujet du lieu mystérieux qu’ils sont sur le point d’explorer.

P.S. Toutes les photos de ce chapitre ont été prises par le photographe style de vie, Manny, un habitué des coulisses de la scène artistique québécoise.

Antoine

Énergique, enthousiaste et fonceur, vous l’avez peut-être vu au grand écran dans le film Mommy de Xavier Dolan, dans lequel il tient le rôle du fils rebelle. Du haut de ses 20 ans,  ce jeune acteur à l’esprit vif travaille avec acharnement afin d’atteindre ses objectifs et par le fait même s’accomplir par ce qui le passionne.

Antoine-Olivier rêve d’une carrière d’interprétation depuis sa tendre enfance. Comme beaucoup d’entre nous, il changeait d’idée chaque semaine : enquêteur, pompier, il voulait goûter à tout. Pilon a finalement décidé de ne pas faire de compromis et a arrêté son choix sur ce qui lui permettait d’être tout ce qu’il voulait être : acteur.

Son art

Il se prépare intensément et s’entraîne physiquement et mentalement pour incarner une personne, vivre comme ce personnage autant sur le plateau qu’au quotidien. Puis, doit tout lâcher et passer au rôle suivant.

C’est un art complexe qui requiert énormément de maîtrise de soi et de concentration. Pour Pilon, l’équilibre passe par la pratique d’activités de toute forme qui lui permet de rester les deux pieds sur terre.

Il s’adonne régulièrement à des activités qui recharge son énergie comme la course, les sports d’équipe, l’escalade et bien sûr, son « spot au bord de l’eau ».

Où tout est simple

Son « spot au bord de l’eau » est un endroit que seul les proches d’Antoine ont la chance de connaître et d’apprécier.

C’est l’endroit parfait pour déconnecter et partager des moments avec les gens qui comptent vraiment, loin des « spotlights ». C’est là où son plus gros problème est de trouver assez de bois pour alimenter le feu jusqu’à la fin de la soirée.

Il n’y a qu’une seule règle…

« Tout ce qui arrive au le bord de l’eau, reste au le bord de l’eau.»

Pourquoi aime-t’il si particulièrement cet endroit ?

Quand Antoine vivait chez sa mère, c’était son lieu d’évasion. Une balade à vélo de 10 minutes sépare le fameux « spot » de la maison de son enfance, où lui et ses amis se rencontraient pour rapper et relaxer  au bord de l’eau ou près du feu plusieurs fois par semaine.

À présent, avec son succès grandissant dans l’industrie cinématographique et les diverses activités qui le gardent occupées, cet endroit lui sert de refuge où il redevient le gars « normal » et s’éloigne de ses obligations de figure publique.

Vivre sous les feux de la rampe

Être une figure publique n’est pas toujours facile. Pilon avoue être très conscient de ses faits et gestes et agit avec prudence. Il n’est plus le seul spectateur maintenant.

Fin observateur, Antoine apprend vite et s’inspire de films, de livres et des gens qui l’entourent. Il croit fermement au partage de son succès avec ceux qui lui restent fidèles et authentiques.

Antoine-Olivier croit que:

« la qualité des gens qui nous entourent  détermine la hauteur à laquelle nous pourrons nous élever. Afin d’évoluer, il faut côtoyer des personnes qui nous challengent et ainsi nous permettent de se remettre en question. »

C’est pourquoi il tient à rassembler ses amis et « catch up » le plus souvent possible à cet endroit au bord de l’eau. C’est également un outil personnel pour progresser, pas seulement comme acteur, mais comme jeune créatif impliqué dans une multitude de projets.

La photo de la soirée

Inspirant et positif, Antoine-Oliver est un réel plaisir à côtoyer et sa longueur d’avance constante nous tient en haleine. Il ne fait pas que brûler des feux de camp, on sent la flamme qui l’anime et le guide dans tous ses projets.

Antoine-Olivier sur Instagram : @antoineolivierpilon

I confirm that I have reached the legal drinking and purchasing age within my country of residence.